Un peu de philo…

Fille au chien

Il est absurde d’admettre que la douleur sans fin qui naît de la misère inhérente à la vie et qui remplit le monde, ne soit qu’un pur accident et non le but même. Chaque malheur particulier parait, il est vrai, une exception ; mais le malheur général est la règle. De …

Continuer à lire

Dernières aquarelles de François F.

Il n’est pas facile de produire des œuvres.neurone-vi-autoportrait

C’est long, difficile et désespérant mais…bonnieux-une-idee-de

On arrive à être un peu satisfait du résultat, par instant !sorgue

saint-sixte-chapelle-eygalieres

Rentrée 2015 de François F.

détail, aquarelle

Nous voilà déjà en septembre 2015 ! Beaucoup d’événements dans ma vie depuis quelques mois mais cela me semble tout à fait normal si l’on n’est pas mort…   Ici venu, l’avenir est paresse. L’insecte net gratte la sécheresse; Tout est brûlé, défait, reçu dans l’air A je ne sais …

Continuer à lire

Vague-Etude-Nu

Vague- Etude 2

Bientôt, on fera peut-être une page pour les nues. En attendant, juste un petit article pour montrer deux études. Une femme découvre un horizon fabuleux où l’amour transfigure tout, où le temps n’est plus, où le bien-être est éternel. Elle repense à son Homme. Il sera toujours là, dans ses rêves …

Continuer à lire

Pierrot lapon

Pierrot tête

Pierrot Pierrot, dit autrefois Gilles, est une œuvre de Watteau que j’aime depuis toujours. Je préfère le nommer Pierrot car l’origine de Gilles est peu claire et renvoie  à des références moins nobles. Gilles est un personnage de théâtre de foire, de comédie qui représente le niais et par extension …

Continuer à lire

Toujours incertain et romantique !

Ma psychose et mon néant, En chemin vers la mort

  Je suis toujours un peintre incertain ! Pire encore, je suis romantique et naïf ! Heureux de l’être! Heureux, l’idiot…   Une femme découvre un horizon fabuleux où l’amour transfigure tout, où le temps n’est plus, où le bien-être est éternel. Elle repense à son Homme. Il sera toujours là, dans ses …

Continuer à lire

La jeunesse est …

portrait par françois F., aquarelle

                                    Je ne suis pas Chateaubriand mais je peux le citer !            La jeunesse est une chose charmante : elle part, au commencement de la vie, couronnée de fleurs comme la flotte athénienne pour aller conquérir la Sicile et les délicieuses campagnes d’Enna. La prière est dite à haute …

Continuer à lire

C’est le printemps !

Saignon

Avec le printemps, comme les jours, comme les fleurs, les aquarelles nouvelles poussent…

Orgueil

Notre Dame

              CYRANO                                    Et que faudrait-il faire ? Chercher un protecteur puissant, prendre un patron, Et comme un lierre obscur qui circonvient un tronc Et s’en fait un tuteur en lui léchant l’écorce, Grimper par ruse au lieu de s’élever par force ? Non, merci. Dédier, comme tous ils le …

Continuer à lire

Absolu

049 Danseuse rouge

Parfait, achevé. Beau absolu, peinture absolue. N’y a-t-il pas là une expression vague pour une idée chimérique ? Recherche de l’absolu. Absolu… rêve d’enfant, utopie d’adolescent. Notion imprécise d’un homme immature, d’un peintre incertain. Je n’essaye pas de peindre suivant une ligne directrice ou après une réflexion sur les moyens d’exprimer …

Continuer à lire

Influences

Chapelle Eygalières  détail 2

Rousseau, Renoir, Signac… « Le paradoxe de la condition humaine, c’est qu’on ne peut devenir soi-même que sous l’influence des autres. »         Gaston Bachelard Je n’ai pas de professeur ou de maître, je n’appartiens à aucune école, à aucun cercle. Je suis seul. Je suis un autodidacte pur. Quelques livres, pour  m’enseigner …

Continuer à lire